Blog

NOE 2018 RESULTAT CONSULTATION DU PERSONNEL

0

                              NOE 2018

RESULTAT CONSULTATION DU PERSONNEL

 

Suite à la dernière réunion NAO et à la proposition déplorable de la direction, que ce soit avec accord ou sans accord, la CFDT a souhaité consulter les salariés.

Avec une participation d’environ 500 bulletins, le résultat exprimé est plutôt favorable à cette proposition, avec 63% pour et 33% contre.

Ce sondage fait ressortir qu’une majorité de salariés, malgré un sentiment de dépit face à cette proposition ridicule au regard des résultats 2017, souhaitent malgré tout ne pas rester sur une année blanche au niveau de leur bulletin de salaire.

La CFDT n’étant pas représentative pour une signature valide, laisse le soin au syndicat majoritaire de prendre connaissances de ces résultats.

700 tracts distribués sur les 2 bâtiments 463 personnes exprimés.

Grenoble Echirolles Total
Pour Contre Nul Pour Contre Nul Pour Contre Nul
162 72 6 128 81 14 290 153 20
67,5% 30% 2.5% 57% 37% 6% 63% 33% 4%

La CFDT remercie toute fois

L’ensemble des salariés d’avoir participé massivement à cette consultation.

                                                                                                                                                                                                                                          L’équipe CFDT

mars 15, 2018 |

NOE 3eme Réunion

0

 

                               NOE 2018

 

Aujourd’hui a eu lieu la 3 ème réunion des NOE 2018,

  • Présentation des résultats Caterpillar inc et France.

Après une longue période de baisse du chiffre d’affaire, Caterpillar voit de nouveau ces résultats à la hausse et obtenir un chiffre d’affaire de 45.5 milliard d’euro pour l’année 2017.

  • La direction nous a soumis une 1er

AG = 0.9%    (0.5% pour le STIP 0.4% sur l’AG)

AM = 0.6%

Une prime exceptionnelle de 250 €    (soit environ 0.5%)

Promo 0.3%

Soit une enveloppe budgétaire de 2.3%

 Cette 1ère  proposition  est bien entendue insuffisante pour la CFDT mais reste néanmoins encourageante pour la suite.

La CFDT va faire de sont mieux afin de faire évoluer cette enveloppe budgétaire.

 

L’équipe CFDT

février 28, 2018 |

NOE 2018 1ere Réunion

0

                       NOE 2018

Aujourd’hui a eu lieu la première réunion des NOE 2018, nous avons eu connaissance des dates ainsi que des sujets qui y seront aborder

Planning :

 

Le 9 février :  transmission des revendications des différentes OS

Le 28 février :  1ère proposition de la direction

Le 2,6 et 8 mars : Négo.

 

Bien évidement d’autres sujets tel que l’égalité femme homme, qualité de vie au travail, etc… seront aborder ainsi que les nouvelles dispositions qui vont nous concerner en matière d’accord avec la nouvelle loi travail.

L’équipe CFDT ne manquera pas de vous informer pas à pas de l’évolution de ces prochaines réunions.

L'équipe CFDT
février 8, 2018 |

Nouvelles info loi de travail

2

        La CFDT reçue par le Premier Ministre        

 

La CFDT a été reçue par Edouard Philippe le 17 octobre dans le cadre des bilatérales destinées à lancer le deuxième bloc de réformes, après celle du code du Travail. Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale participaient à la rencontre.

Le Premier Ministre a confirmé que les trois sujets, apprentissage, formation professionnelle et assurance chômage feraient l’objet d’un projet de loi unique élaboré pendant l’hiver et débattu au printemps. La CFDT a appelé le Gouvernement à des réformes qui doivent donner corps à une étape nouvelle de la sécurisation des parcours professionnels. A cet égard, la CFDT considère que les trois sujets font système et qu’ils sont tenus par la clé de voûte de l’accompagnement. C’est de la capacité à mettre les personnes en situation de mobiliser leurs droits que dépendra la réussite d’une réforme qui vise à élever le niveau de qualification de tous les actifs sans creuser les inégalités. Dans la méthode, les trois sujets feront l’objet de concertations distinctes avec des variantes : avec des groupes de travail pour l’apprentissage, avec une négociation pour la partie de la formation professionnelle qui relève du champ des partenaires sociaux, et en multilatérale sur l’assurance chômage. La CFDT n’exclut pas de demander une négociation sur la partie assurantielle. 

Apprentissage

Sur le fond, Muriel Pénicaud et Jean-Michel Blanquer qui participaient à la rencontre ont précisé les principales intentions du Gouvernement. La ministre du Travail a rappelé qu’en France moins de 7% des jeunes de 16 à 26 ans empruntent la voie de l’apprentissage contre une moyenne de 15% chez nos voisins. L’objectif d’accroître cette proportion passe par une revalorisation de l’apprentissage recherchée depuis longtemps par les défenseurs de cette voie d’accès à la qualification et à l’emploi. Le ministre de l’Education Nationale a souhaité que l’on cesse d’opposer les deux mondes de la formation professionnelle sous statut scolaire et sous statut salarié.

Les deux ministres ont confirmé l’intention d’accorder aux branches professionnelles une place plus centrale dans le système, notamment dans la définition des référentiels de certification. La réforme fera l’objet d’une concertation dont le lancement se fera lors d’une réunion plénière le 31 octobre associant les partenaires sociaux, les régions, les réseaux consulaires, les deux ministères concernés.

La CFDT a exprimé sa satisfaction de voir que la question de l’articulation entre les lycées professionnels et l’apprentissage était une des clés d’entrée dans la réforme. Nous avons exprimé notre volonté d’aborder le sujet du point de vue de l’apprenti : son « statut », sa rémunération, son accompagnement depuis le choix d’un métier jusqu’à l’insertion dans l’emploi à l’issue de l’alternance en passant par la recherche d’une entreprise, par un suivi pédagogique personnalisé, par des aides à la mobilité (logement) y compris la mobilité européenne pendant la formation. La question du financement devra être traitée en profondeur pour tendre vers plus de transparence, de simplicité et de paritarisme.

Formation professionnelle

Le Gouvernement affiche comme une priorité la qualification des actifs, et notamment des jeunes sans diplômes et des demandeurs d’emploi de longue durée, la simplification des dispositifs, l’amplification des droits des personnes (CPF) et une meilleure efficience du système.

Si la voie d’une négociation interprofessionnelle semble retenue, la question des orientations fixées à cette négociation et celle de l’articulation avec les régions reste posée, dans un contexte où le dialogue entre elles et l’Etat est compliqué.

La CFDT a indiqué qu’avec l’accompagnement, les questions d’analyse des besoins (des entreprises et des territoires), de certification professionnelle et de qualité des formations et des parcours étaient primordiales, avant même d’en tirer des conséquences en matière de gouvernance et de financement. Tout en prenant acte des engagements importants contenus dans le Plan d’investissement compétences, la CFDT a appelé à orienter des moyens importants vers les personnes durablement éloignées de l’emploi. L’AFPA étant un acteur pertinent pour réaliser cet effort inédit en faveur de la formation des
demandeurs d’emploi. La nécessité de ne pas déresponsabiliser les entreprises à l’égard de leurs salariés a aussi été soulignée.

Assurance chômage

La ministre du Travail a rappelé les objectifs fixés par le Président Macron : universalité (ouverture aux indépendants), meilleure intégration des démissionnaires, lutte contre la précarité avec un système de bonus-malus pour responsabiliser les entreprises sur les emplois précaires, meilleur contrôle de la recherche d’emploi. La question de la gouvernance n’intervenant qu’à la fin, comme une conséquence des évolutions sur le champ des bénéficiaires. La CFDT a indiqué que des trois sujets du deuxième bloc de réformes c’est celui qui suscitait le plus d’inquiétudes :

l’universalisation fait craindre un changement de philosophie du régime assurantiel vers un droit minimal forfaitaire. La CFDT tient à préserver une dimension fortement contributive au régime, afin de préserver le droit à un revenu de remplacement permettant de sécuriser la transition entre deux emplois ;

 des possibilités existent pour intégrer certains travailleurs indépendants dont l’activité est fortement dépendante d’un nombre restreint de donneurs d’ordre. La CFDT y est favorable, dans la logique de son action envers les travailleurs des plateformes notamment ;  sur les démissionnaires, il existe déjà des possibilités de les intégrer dans le régime. Il est possible d’élargir mais en restant très vigilant aux effets d’aubaine ;

 sur le contrôle de la recherche d’emploi, la CFDT a rappelé que des expérimentations étaient en cours à Pôle emploi pour articuler le contrôle avec l’accompagnement, une fois faite la distinction entre la fraude et le découragement du demandeur d’emploi qui ne remplit pas ses obligation ;

 la CFDT est satisfaite de l’instauration d’un bonus/malus pour responsabiliser les entreprises dans l’utilisation des contrats courts. Les modalités sont à définir.

En conclusion, la CFDT s’est dite prête à s’impliquer dans les discussions qui vont s’ouvrir. Un deuxième bloc que nous abordons avec la volonté d’aboutir à de nouvelles avancées concrètes en matière de sécurisation des parcours professionnels.

octobre 24, 2017 |

INFO CFDT

0

               Contrat CDD                                     

  Vous représentez aujourd’hui une centaine de personnes à Caterpillar.

La CFDT vous informe sur vos droits et vous accompagne tout au long de votre contrat.

Il existe deux types de contrats :

  • Accroissement d’activité, d’un maximum de 18 mois renouvelables deux fois maximum
  • De remplacement, renouvelable X fois jusqu’au retour de la personne absente.

 Vos droits au congé :

  • Vous cumulez chaque mois 2.5 jours de CP que vous pouvez à tout moment prendre en anticiper ou les garder pour les faire payer à 100% à la fin de votre contrat. En fonction de votre horaire, vous avez également le droit à des jours supplémentaires (visible sur les bornes avec votre badge)
  • BRTC et BRTI, vous les obtenez au prorata de votre présence sur l’année (1er janv. au 31 déc.) ils sont disponibles si l’entreprise ne les a pas posés en fin d’année et peuvent être payé à 125%.

Plan épargne entreprise :

  •           Dès votre premier jour, vous pouvez faire des versements volontaires dans un plan d’épargne entreprise où Caterpillar abonde à environ 50% vos     versements qui peuvent aller de 2% à 6% de votre salaire brut mensuel.

Ex : 1500€ brut versement 6% =90€ de placement +45€ part patronal

Donc sur 12 mois vous versez 1080€ l’entreprise 540€ vous bénéficiez à la fin de votre contrat d’un total de 1620€ qui peuvent s’ajoute à votre fin de contrat et vos congés payés.

Comité d’entreprise :

  •           Vous bénéficiez d'avantage et réduction sur divers loisir et activités au CE

  •           La maison de CE (avenue Léon Blum)en face de l’usine de Grenoble met à votre disposition une salle de musculation, mais également la possibilité de louer la salle des fêtes a des tarifs très attractifs

  •           Les permanences sont à Grenoble et Échirolles le mardi de 13h30 à 16h15 et le jeudi et vendredi de 14h00 à 16h15 pour le personnel de nuit le jeudi de 6h30 à 7h.

    CAR de ramassage :

  • L’entreprise met à la disposition des salariés de l’horaire jour des bus qui fond les navettes au départ de st-Marcelin, Renage et Goncelin. (Renseignements, horaires, inscriptions et parcours à récupérer à l’administration du personnel.)

 L’équipe CFDT est présente sur les deux bâtiments est seras heureuse de vous aider dans vos démarches, mais également de vous accompagner dans n’importe quelle circonstance.

L’équipe CFDT  http://cfdt-caterpillar.fr/

                           

 

juillet 26, 2017 |

© Copyright 2018 CFDT Caterpillar